Greenpeace a déroulé mercredi matin à Paris sur le champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel, des épis de maïs géants en toile pour dénoncer une probable autorisation d'un maïs OGM par Bruxelles.

Une dizaine de militants ont déploré deux toiles de 22 mètres de longueur chacune représentant deux épis de maïs, accolées à une banderole indiquant : « OGM = Agriculture toxique. Protégez-nous. »

Greenpeace souhaite attirer l'attention sur la décision attendue de la Commission européenne sur l'autorisation d'un nouveau maïs transgénique, le TC1507, et l'approche de la période des semis alors que le gouvernement n'a pas encore pris de nouvelle mesure d'interdiction sur le maïs Mon810 de Monsanto.

Après l'annulation l'été dernier du moratoire français interdisant la culture du maïs génétiquement modifié Mon810, le gouvernement a réaffirmé à plusieurs reprises vouloir maintenir l'interdiction et assure travailler à « un nouveau cadre réglementaire adapté ».

« Une décision sera prise avant les prochains semis qui auront lieu entre avril et juin 2014 », a encore indiqué le ministère de l'Ecologie il y a deux semaines.

L'ONG s'attaque aussi à l'autorisation par Bruxelles d'un nouveau maïs transgénique, le TC1507 (groupe Pioneer), car les Etats membres ne sont pas parvenus à une majorité qualifiée pour l'interdire, malgré l'opposition de 19 pays, dont la France.