Le Comité national pour la promotion de l'oeuf (CNPO) a fait le point, jeudi au Space, sur la situation du marché. « Nous ne sommes pas encore sortis de la crise, mais il y a des améliorations, assure Philippe Juven, le président du CNPO. Il nous faut poursuivre le travail sur les exportations. »

Le CNPO estime que 12 millions d'oeufs ont déjà délesté le marché français lors des opérations de dégagement mises en place en août. « C'est un succès, se réjouit Philippe Juven. Mais nous avons principalement exporté des ovoproduits. L'exportation d'oeufs coquille vers les pays tiers est encore contraignant, et nous ne pouvons pas mettre en place un tel marché du jour au lendemain. »

Le CNPO indique que le dégagement du marché a permis de tirer les tarifs vers le haut, mais qu'ils restent toutefois inférieurs au prix de revient.

« Il y a une réelle nécessité de travailler avec le soutien des pouvoirs publics sur la recherche de nouveaux débouchés et sur les barrières administratives, commente Philippe Juven. Nous avons aussi besoin de développer de nouveaux outils pour mieux maîtriser les effectifs en production. »

Hélène Chaligne