Le ministère de l'Agriculture a lancé mercredi une consultation sur un projet d'arrêté relatif au contrôle des populations de campagnols nuisibles aux cultures.

Il vise à encadrer les modalités de prévention et de lutte contre les campagnols qui causent des dégâts importants aux cultures, a prévenu le ministère dans un communiqué.

Ce texte réglementerait en particulier les conditions d'emploi des produits phytopharmaceutiques contenant de la bromadiolone – un anti-coagulant – pour en éviter les effets non intentionnels sur la faune sauvage non cible (empoisonnement), a prévenu le ministère. Par exemple au-delà d'un seuil de campagnols dans une parcelle, son usage serait proscrit.

« Pour être efficace, la lutte doit être précoce, elle nécessite une surveillance des populations de campagnols. Elle doit également être raisonnée, en combinant tous les moyens d'action, notamment préventifs, et collective », rappelle le ministère.

De ce fait, le projet prévoit un plan d'action régional élaboré et mis en oeuvre par l'organisme à vocation sanitaire (OVS) dans le domaine végétal. « Ce plan d'actions devra comporter à la fois des mesures de surveillance, de prévention et de lutte », ajoute le ministère.

Le projet de loi met en avant des pratiques agricoles adaptées, comme le travail régulier du sol, mais aussi la gestion du paysage et les dispositifs favorisant la présence des prédateurs. La mise en place de contrats de lutte entre l'OVS et les agriculteurs volontaires est encouragée.

Le projet d'arrêté prévoit également « la possibilité pour le préfet de rendre obligatoire la lutte sur certaines zones à un stade précoce d'infestation mais aussi celle d'interdire la lutte chimique dans les zones de présence d'espèces protégées ».

Sont également prévues dans le projet d'arrêté, les modalités de l'information du public et des instances en charge de la chasse et de la faune sauvage.

La période de consultation est ouverte du 25 septembre au 16 octobre 2013 inclus.

Consultezle projet d'arrêté.