Tous les ans, Paris devient la capitale mondiale de la high-tech pendant trois jours. Si l’agriculture avait été mise en avant lors de l’édition de 2018, elle s’est effacée au profit des innovations pour la mobilité, l’agriculture urbaine et l’intelligence artificielle. Sans pôle spécifique, les start-ups et entreprises de l’AgTech étaient disséminées dans tout le salon. Néanmoins, l&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
94%

Vous avez parcouru 94% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !