Un décret du 29 décembre 2017 fixe les durées maximales de versement et les montant des indemnités journalières pour les non-salariés agricoles, en cas de reprise du travail à temps partiel thérapeutique lors d’une maladie ou de reprise d’un travail léger lors d’un accident du travail ou une maladie professionnelle. Ces dispositions sont valables à compter du 1er janvier 2018.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !