Une tasse de jus de betterave rouge peut aider à réduire sa pression artérielle selon une étude parue le 15 avril 2013 dans Hypertension, le journal de référence de l'American Heart Association. C'est la première fois qu'une expérimentation avec ce jus riche en nitrate était menée chez des hypertendus avérés, alors que cette tendance avait déjà été observée chez des personnes ne présentant pas ces troubles dans d'autres expérimentations.

Lors de cette étude, des personnes souffrant d'hypertension artérielle ayant bu environ 250 ml de jus de betterave rouge ont présenté une baisse de la pression artérielle d'environ 10 millimètres de mercure (mm Hg). Pour autant, ces résultats ne sont que préliminaires et ne doivent pas aboutir à conclure qu'une supplémentation régulière avec le jus de betterave rouge est bénéfique pour la santé, estiment prudemment les chercheurs qui veulent maintenant poursuivre l'expérience sur une plus longue durée.

« Notre espoir est qu'augmenter l'apport de légumes présentant une teneur élevée en nitrate alimentaire comme les légumes verts ou la betterave rouge, pourrait être une nouvelle approche d'hygiène de vie que l'on pourrait facilement mettre en oeuvre pour améliorer la santé cardiovasculaire », a déclaré le Pr Amrita Ahluwalia, auteur principal de l'étude et professeur de pharmacologie vasculaire au Barts and London Medical School, à Londres.

Le jus de betterave rouge en question contenait environ 200 mg de nitrate alimentaire, des niveaux que l'on peut trouver dans une bonne platée de laitue ou deux betteraves rouges. Dans l'organisme, le nitrate d'origine alimentaire est converti en nitrite puis en oxyde nitrique dans le sang (voir notre dossier dans La France Agricole du 15 mars 2013). L'oxyde nitrique est un gaz qui dilate les vaisseaux sanguins et améliore la circulation sanguine.

« Nous avons été surpris par le fait qu'il fallait peu de nitrate pour voir un effet important », commente le Pr Ahluwalia. « Cette étude montre que, par rapport aux personnes ayant une pression artérielle normale, beaucoup moins de nitrate est nécessaire pour produire une baisse intéressante de pression artérielle. [...] Cependant, nous ne savons pas encore si cet effet est maintenu sur le long terme. »

L'étude a porté sur huit femmes et sept hommes qui avaient une pression artérielle systolique comprise entre 140 à 159 millimètres de mercure (mm Hg), qui ne présentaient pas d'autres complications médicales et qui ne prenaient pas de médicaments contre l'hypertension. Leur âge moyen était de 53 ans. Les participants à l'étude ont bu 250 ml de jus de betterave ou de l'eau contenant une faible quantité de nitrate. Ils ont vu leur pression artérielle surveillée durant les 24 heures suivantes.

La pression artérielle est généralement mesurée par deux nombres. La pression artérielle systolique est le chiffre donné en premier chez le médecin (et le plus élevé des deux). Dans la pratique, et par abus de langage, les chiffres sont divisés par 10 quand ils sont communiqués au patient. Exemple : 14 de tension pour 140 mm Hg. Une diminution de 10 mm Hg correspond donc à un point en moins.

En comparaison avec le groupe ayant bu le placebo, les participants ayant absorbé du jus de betterave ont réduit leur pression systolique et diastolique – même après que le nitrite circulant dans leur sang est retourné aux niveaux antérieurs à la prise de jus de betterave. L'effet était plus prononcé trois à six heures après avoir bu le jus, mais toujours présent même 24 heures plus tard.

« Il s'agit d'un composé naturel, et il est tout à fait inoffensif », a commenté lundi le Dr William O'Neill, de l'hôpital Henry Ford à Detroit, au site internet MedPage Today, ce médecin n'étant pas impliqué dans l'étude. Mais le Dr O'Neill met toutefois en garde contre l'utilisation de jus de betterave par des patients qui seraient atteints d'insuffisance rénale. « Je ne suis pas sûr de ce qui pourrait arriver en ce qui concerne les niveaux de potassium dans le sang s'ils ont une insuffisance rénale », s'est-il interrogé.

Rien qu'aux États-Unis, plus de 77 millions d'adultes ont de l'hypertension artérielle, un facteur de risque majeur pour les maladies cardiaques et les AVC (accidents vasculaires cérébraux). Manger des légumes riches en nitrate alimentaire et d'autres nutriments essentiels pourrait être un moyen accessible et peu coûteux de gérer la pression artérielle, a estimé à nouveau le Pr Ahluwalia..

« Amener les gens à manger plus de fruits et légumes est difficile, mais les résultats de l'étude offre un espoir, dit-elle. Au Royaume-Uni, le message de santé publique est de manger cinq portions de fruits ou légumes par jour, mais cela peut être difficile à réaliser. Peut-être que nous devrions avoir une approche différente des conseils diététiques. Si chacun pouvait déjà en manger un seul par jour (fruit ou légume), ce serait mieux que rien et cela devrait être considéré comme positif. »

La British Heart Foundation a financé l'étude qui a été publiée lundi dans la revue américaine Hypertension.

Les faits saillants de l'étude

• La pression artérielle a diminué d'environ 10 mm Hg chez les patients hypertendus qui ont bu une tasse de jus de betterave par jour (200 mg de nitrates).

• Le jus de betterave rouge contient des nitrates alimentaires (inorganiques) qui aident à relâcher les parois des vaisseaux sanguins et améliorent la circulation sanguine.

• L'augmentation de l'apport d'aliments riches en nitrates alimentaires pourrait être un moyen abordable et facile à mettre en oeuvre pour gérer la pression artérielle, selon les chercheurs.

Ph. P. (d'après un communiqué de l'American Heart Association et le site MedPage Today)