« Nous estimons à un milliard d’euros ce qui doit revenir aux agriculteurs », a déclaré Patrick Bénézit, secrétaire adjoint de la FNSEA, à La France Agricole, le 20 janvier 2020. Il estime que si chacun des acteurs des négociations commerciales, la grande distribution, les industriels et les filières agricoles, joue le jeu et prend en compte les indicateurs de coûts de production dans ses prix, la...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
34%

Vous avez parcouru 34% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !