Les orages et la grêle, qui ont été monnaie courante à la fin de la semaine dernière, ont handicapé les chantiers de récolte. L'emploi de plus en plus fréquent de variétés hybrides retarde par ailleurs les récoltes de colza, qui interviennent désormais en même temps que celle de blé, voire après. Au début d'août, les moissons sont presque terminées au sud de la Loire.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !