Avec deux sites injectant depuis la fin de décembre 2017 sur le réseau du transporteur GRTgaz, le maillage français de sites d’injection de biométhane se porte désormais à 44. Ces deux derniers sites sont situés à Noyen-sur-Seine, dans la Seine-et-Marne, et aux Ecarts-en-Bocage, en Vendée. Le premier est porté par un exploitant agricole et le second est le fruit d’un partenariat entre un producteur de canards et le développeur spécialisé Fonroche Biogaz. Ils produiront l’équivalent de la consommation de 4 800 logements chauffés aux gaz.

28 projets GRTgaz en file d’attente

GRTgaz compte ainsi 3 sites directement raccordés à son réseau. En tout, 44 sites injectent du biométhane dans les réseaux, principalement celui de GRDF. De son côté, GRTgaz annonce comptabiliser 28 projets d’injection en file d’attente.

Plus généralement, la barre des 500 sites de production de biogaz valorisant leur production par de la fourniture d’électricité et de chaleur aurait été passée dans l’Hexagone. Il faut toutefois encore attendre avant d’avoir les chiffres définitifs de 2017, notamment pour la production liée aux activités agricoles.

V.G.