Les pharmaciens (FSPF) ont adressé, le 22 mai 2013, une lettre ouverte aux ministres de la Santé et de l'Agriculture afin d'attirer leur attention sur la « situation actuelle de la distribution des médicaments vétérinaires », notamment celle des antibiotiques.

« Alors que moins de 5 % des médicaments vétérinaires sont dispensés en pharmacie, les contrôles se multiplient actuellement dans les officines. [...] Nos confrères ont le sentiment que des opérations de même ampleur ne sont pas diligentées dans les cabinets vétérinaires [...]. »

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) souligne également, dans sa lettre ouverte, que « le Parlement européen s'est récemment ému des risques d'une surconsommation de médicaments vétérinaires, dont les antibiotiques, dénonçant un conflit d'intérêt évident lorsque le prescripteur bénéficie d'une rémunération directe ou indirecte sur les médicaments qu'il prescrit et vend. Ces critiques et constats s'appliquent tout particulièrement au système français [...]. »

En conclusion, la FSPF se dit « déterminée à promouvoir [...] une séparation rapide entre la prescription et la délivrance des antibiotiques à usage vétérinaire ».

A télécharger : la lettre ouverte de la FSPF