Vous pouvez pousser un ouf de soulagement ! En décembre dernier, les agriculteurs ont découvert qu’il ne leur restait que deux semaines pour immatriculer tous leurs matériels roulants achetés entre 2013 et 2019, et ne disposant pas d’une carte grise. Face à la situation de panique et de confusion générale engendrée par cette annonce, la FNSEA s’est mobilisée auprès du ministère de la Transition...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !