La banque hollandaise Rabobank annonce dans un rapport publié ce 23 juin 2016 une augmentation de 4,5 % de la demande de blé en Asie du Sud-Est d’ici à 2020. En cause, une modification des habitudes alimentaires des habitants, influencés par les pays occidentaux.

« L’Asie du Sud-Est devrait s’approvisionner de plus en plus dans la zone de Mer noire du fait de l’augmentation de sa demande en alimentation animale à court terme, ainsi que grâce aux coûts faibles de fret », explique la banque.

L’Europe à la traîne

La part de blé importé de la Mer noire dans la région passerait de 8 % à 18 % entre 2015 et 2020. L’Union européenne reste à la traîne sur cette destination à fort potentiel. Elle passerait seulement de 3 % à 6 % de part de marché.

« Les infrastructures de l’Asie du Sud-Est devront s’adapter », explique la banque dans son rapport. La Rabobank prévoit une accélération des investissements de la région dans des équipements de logistiques portuaires afin de répondre à cette augmentation attendue des importations.

C.L.J.
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le marché européen du blé en léger recul, comme Chicago

Les prix du blé étaient en léger recul, ce mardi 7 avril 2020, dans un marché toujours assez suiviste par rapport à la Bourse de Chicago.