La situation du marché des grains est « préoccupante », mais « aucune menace ne pèse à ce jour sur la sécurité alimentaire mondiale », a estimé, mardi, le ministère de l'Agriculture, au lendemain d'une visioconférence internationale.

Une visioconférence a eu lieu, lundi soir, entre la France, actuelle présidente de l'Agricultural Market Information System (AMIS) et de son Forum de réaction rapide, les Etats-Unis en tant que future présidence d'AMIS, le Mexique en tant que présidence du G20 et, pour le secrétariat d'AMIS, la FAO, la Banque mondiale, l'OCDE et l'IFPRI (1), indique le ministère de l'Agriculture dans un communiqué diffusé mardi.

« Cette visioconférence a permis de faire le point sur la situation des marchés : la forte sécheresse et la chaleur extrême aux Etats-Unis – le plus grand producteur et exportateur mondial de maïs – a dominé l'activité des marchés de produits agricoles tout au long de l'été de 2012, poussant les prix du maïs et du soja à des niveaux records. »

« La situation s'est également détériorée pour le blé, principalement en raison de conditions météorologiques défavorables affectant les récoltes dans les pays de la CEI (2). »

« Dans le secteur des oléagineux, les prix du soja ont atteint des niveaux jamais vus depuis la mi-2008. »

« En revanche, le marché du riz reste stable. Selon le secrétariat d'AMIS, la situation actuelle du marché est donc préoccupante. Aucune menace ne pèse à ce jour sur la sécurité alimentaire mondiale. »

« Toutefois, le niveau élevé des prix place les pays importateurs de céréales en situation délicate. Le maïs et le soja étant particulièrement concernés, les éleveurs sont également touchés. Les membres du Forum de réaction sont en contact permanent afin de partager leur analyse de la situation des marchés et, le cas échéant, de coordonner leurs politiques. »

« Stéphane Le Foll est vigilant à tout nouvel élément, et en particulier le prochain rapport de l'USDA (3), qui pourrait justifier une convocation à brève échéance d'une réunion du Forum et réaffirme le ferme engagement du gouvernement dans la lutte contre la volatilité des prix agricoles et alimentaires », conclut le communiqué.

_____

(1) FAO : Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture ; OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques ; IFPRI : International Food Policy Research Institute (Washington).

(2) CEI : Communauté des Etats indépendants (ex-URSS).

(3) L'USDA (département américain de l'Agriculture) rendra public son prochain rapport mensuel sur l'offre et la demande mondiales de grains le 12 septembre.

Lire également :