Hausse généralisée pour les céréales cette semaine en raison des retards très marqués concernant les semis de printemps aux États-Unis, du maïs en particulier. En colza au contraire, les cours mondiaux chutent, mais la graine française résiste avec la faible production européenne en perspective.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
5%

Vous avez parcouru 5% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé européen soutenu par la Bourse de Chicago

Le cours des céréales européennes se maintenait ce vendredi 13 décembre 2019 vers 18 h 00, après avoir connu une hausse plus franche à la mi-journée grâce à l’accord commercial entre la Chine et les États-Unis qui semble être sur le point d’être conclu.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza européen ne manque pas de soutiens

Les prix du colza restaient dans le vert en fin de journée ce 13 décembre 2019, à la suite des autres oléagineux, et dans l’attente d’un possible accord entre la Chine et les États-Unis.
Votre analyse quotidienne du marché - Protéagineux

Stabilité du pois

Le prix du pois n’a pas varié pas depuis une semaine. Pour la seconde semaine consécutive…