Hausse généralisée pour les céréales cette semaine en raison des retards très marqués concernant les semis de printemps aux États-Unis, du maïs en particulier. En colza au contraire, les cours mondiaux chutent, mais la graine française résiste avec la faible production européenne en perspective.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
5%

Vous avez parcouru 5% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

La canicule soutient les prix du blé

La vague de chaleur annoncée pour une bonne partie de la semaine sur la quasi-totalité de l’Hexagone soutenait déjà les prix des céréales, lundi en fin d’après-midi, même si selon plusieurs observateurs, il n’y avait pas d’inquiétudes à ce stade pour le devenir des cultures.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza proche de l’équilibre

Les prix du colza étaient très légèrement dans le rouge, mais demeuraient proches de l’équilibre, vendredi après-midi, dans un marché des huiles peu dynamique.
Votre analyse quotidienne du marché - Protéagineux

Stabilité du pois

Le prix du pois n’a pas varié pas depuis une semaine. Pour la seconde semaine consécutive…