Le 14 mars, FranceAgriMer a annoncé une forte hausse des exportations sur la période de 2018-2019 par rapport à l’année dernière. Avec un volume de 9,5 millions de tonnes exporté vers les pays tiers, ces chiffres sont proches de la moyenne des dix dernières années.

Selon Marc Zribi, la conjoncture actuelle, avec un bon état des champs en sortie d’hiver, et des conditions favorables dans la plupart des pays producteurs, ne devraient cependant pas entraîner de baisse marquée des prix.

« La consommation mondiale augmente, explique Marc Zribi, du fait de la démographie et de la croissance économique, que ce soit la consommation humaine, animale ou industrielle. Le gain de production ne devrait donc pas affecter de manière fondamentale les niveaux de prix. »

Ivan Logvenoff
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les cours du blé remontent légèrement malgré l’épidémie de coronavirus

Les prix du blé repartaient légèrement à la hausse mercredi après deux jours de fortes baisses mais le niveau de demande suscite des interrogations, vu le regain de vigueur de l’épidémie liée au nouveau coronavirus.