Le 21 novembre 2012, dans une lettre ouverte à Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, l'Association générale des producteurs de maïs (AGPM) déplore les propos tenus par ce dernier sur le maïs.

Devant les représentants de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, le 19 novembre 2012, le ministre avait dit : « Ça ne m'intéresse pas d'avoir des champs de maïs, les uns derrière les autres, et une fois que j'ai utilisé mon herbicide, j'ai mon maïs et je n'ai plus rien autour », pour justifier, selon l'AGPM, son « opposition aux OGM ».

« De tels propos sont non seulement regrettables mais affligeants et non dignes de l'instance devant laquelle ils ont été tenus, » estime l'AGPM. « Réduire les OGM aux seuls OGM résistants aux herbicides est erroné et ne peut qu'alimenter des conversations de “Café du commerce”, alors que dans le même temps, ni vous, ni aucun de vos prédécesseurs, n'avez eu la cohérence d'en interdire les importations, » scande l'association.

L'AGPM déplore également la « stigmatisation insupportable et continue du maïs ». « Le maïs, faut-il vous en convaincre, mérite beaucoup mieux que des propos réducteurs et simplistes », conclut la lettre ouverte.

Téléchargezla lettre de l'AGPM.