Le conseil général du Gers a déposé mardi à Bruxelles des requêtes en annulation auprès de la Cour de justice de l'Union Européenne contre les autorisations de commercialisation par la Commission européenne, le 28 juillet 2010, de six maïs OGM, a indiqué son président Philippe Martin (PS).

Le Gers, très mobilisé contre les OGM et très engagé dans l'agriculture bio, reproche à la Commission de violer le principe de précaution et d'outrepasser ses droits en autorisant ces cultures sans vote du Parlement européen.

Philippe Martin, également secrétaire national adjoint à l'environnement au PS, a ajouté qu'il écrivait dans le même temps aux présidents des Régions et départements de gauche « pour leur dire qu'ils peuvent se joindre à cette procédure ». Une démarche similaire est entreprise en direction de plusieurs régions européennes.