Près de 69 % des maïsiculteurs interrogés comptent conserver en 2007 la même superficie que l'an passé, selon un sondage BVA publié dans Agro Distribution de février. En février 2006, la proportion était de 60 %. 14 % envisagent même d'augmenter leurs emblavements (+ 1 point par rapport à 2006) cette année et seuls 16 % entendent les diminuer (- 10 points).

L'essor du bioéthanol aux Etats-Unis et l'annonce par l'USDA (ministère américain de l'Agriculture) d'une baisse des stocks mondiaux semble avoir convaincu les agriculteurs sondés de miser sur cette culture en 2007.

Cette tendance à la hausse est plus marquée chez les gros producteurs : 27 % des « plus de 50 ha de maïs » comptent augmenter leurs semis cette année ainsi que 18 % des « 20-49 ha ». En outre plus de 36 % des moins de 35 ans comptent augmenter leurs surfaces.

En revanche, près de 20 % des polyculteurs-éleveurs veulent diminuer leurs semis. De même, dans l'Ouest, 18,5 % des producteurs veulent réduire leurs surfaces, problèmes chroniques d'irrigation obligent.

A la question « Envisagez-vous de semer des maïs OGM ? », 93 % des maïsiculteurs répondent non, contre seulement 5 % de oui et 2 % qui ne se prononcent pas.

Peu de changement par rapport à l'an dernier, alors que Monsanto annonce entre 25 000 et 50 000 ha dès les semis 2007, contre 5 000 ha en 2006.

Certains sondés n'ont peut-être pas osé avouer leur intention de semer du maïs Bt…

Dans le détail près de 20 % des maïsiculteurs produisant 50 ha ou plus envisagent de semer du maïs transgénique. La proportion est de 15 % cher les agriculteurs avec 150 ha de SAU ou plus et de plus de 10 % chez les 35-44 ans.

J.-P. B.