Case IH lance cette semaine les cérémonies de célébration de son 175e anniversaire au siège social de la marque, à Racine (Wisconsin). C’est là, au bord du lac Michigan, que Jerome Increase Case a installé en 1842 son premier atelier en vue de fabriquer une machine de séparation du grain après la récolte. L’entreprise Racine Threshing Machine Works était née.

© Case IH

Premier tracteur en 1869

Les débuts de l’entreprise et les produits développés par Jerome Case sont étroitement liés au développement de l’économie américaine et à la conquête de l’Ouest. Chaque jour, de nouvelles fermes voient le jour dans les nouveaux territoires afin de nourrir la population croissante dans les grandes villes de la côte Est. En 1869, Case fabrique son premier tracteur à moteur à vapeur. Bien qu’il soit monté sur roues, il est tiré par des chevaux et ne sert qu’à propulser d’autres machines.

Il faudra attendre 1876 pour voir apparaître le premier moteur à vapeur à traction automotrice. Dans la foulée, les moteurs à vapeur remplacent les chevaux pour le battage. En 1886, l’entreprise devenue « J.I. Case Threshing Machine » est le premier producteur mondial de moteurs à vapeur.

© Case IH

Acquisition d’International Harvester

En 1902, cinq sociétés fusionnent pour former International Harvester (IH). Cette entreprise a produit sa première moissonneuse-batteuse en 1915 et introduit son légendaire tracteur Farmall en 1923. En 1977, IH lance la première moissonneuse-batteuse à rotor unique, l’Axial-Flow.

En 1985, Case fait l’acquisition du département agricole d’IH et regroupe les deux gammes de produits sous une même marque : Case-IH est né. Dévoilé en 1987, le tracteur de forte puissance Magnum est le premier matériel lancé sous la nouvelle marque Case IH. En 2001, l’entreprise connaît un nouveau tournant lors de son rachat par Fiat et du rapprochement avec New Holland au sein de CNH.

© P. Peeters/GFA

C. Le Gall