La demande d’indemnisation doit être formulée dans un délai de 72 heures à compter de la date de l’attaque supposée. Un agent de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage est chargé de réaliser le constat. Des exceptions sont prévues, pour les constats portant sur moins de cinq victimes ovines ou caprines, où le préfet du département peut autoriser pour tout ou partie du département...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !