En vigueur de 2006 à 2009, le crédit d'impôt facilitant le recours au remplacement pour congés des agriculteurs vient d'être reconduit jusqu'au 31 décembre 2010 par la nouvelle loi de finances. Et cela «grâce au travail de lobbying mené par Service de remplacement France», souligne l'association, dans un communiqué publié ce lundi.

«Alors que la crise économique s'est emparée de tous les secteurs, une mesure telle que le crédit d'impôt remplacement pour congés est doublement bénéfique, tant pour l'économie que d'un point de vue social», assure-t-elle. Cette reconduction permet, pour une année encore, aux exploitants justifiant d'une astreinte quotidienne, de bénéficier d'une prise en charge par l'Etat de 50% du coût occasionné par leur remplacement pour congés pendant 14 jours par exploitation, dans la limite d'un plafond annuel proche de 970 €.»

Service de remplacement France indique qu'elle «restera vigilante tout au long de l'année 2010 pour obtenir une pérennisation de ce dispositif à plus long terme et avec plus de visibilité».

Au cours de l'année 2008, 21.500 agriculteurs ont mobilisé 154.000 jours de remplacement pour congés.

A.Ca.