Au 1er octobre, la production de courgette est estimée en retrait de 8 % sur un an pour la campagne de 2017. « Ce repli serait lié en partie à la baisse des surfaces », explique une note de conjoncture Agreste du ministère de l’Agriculture du 20 octobre. Malgré de bonnes conditions météorologiques au début de la campagne, « la culture de la courgette a ensuite pâti en août et surtout en septembre du retour de températures fraîches », analyse le ministère.

Les prix ont explosé en septembre

Les cours se sont maintenus jusqu’en juin, avant de s’effondrer en juillet avec l’abondance de l’offre. « En septembre, la rareté de la marchandise sur les étals liée au retard de la production espagnole et à une offre nationale en retrait, en raison des conditions météorologiques provoquent une flambée exceptionnelle des cours, les prix se situant 90 % au-dessus de la moyenne des cinq dernières campagnes », explique Agreste.