La collecte laitière a reculé de 3 % en janvier et d'environ 2,5 % en février. Du coup, le ministère de l'Agriculture anticipe une « nette sous-réalisation des quotas » en 2012-13.

En janvier 2013, et pour le septième mois consécutif, la collecte de lait de vache est en retrait en France : elle recule de 3 % par rapport au mois de janvier 2012. « L'effet ciseau, en raison du prix du lait qui tarde à augmenter pour répondre à la flambée du coût de l'alimentation animale, réduit considérablement les marges bénéficiaires des éleveurs et pénalise la production », commente le ministère de l'Agriculture dans une nouvelle publication Agreste (1), mise en ligne le 26 mars 2013. Les éleveurs, est-il précisé, « attendent la mise à l'herbe des animaux pour relancer la production à moindre coût ».

En cumul d'avril 2012 à janvier 2013 (dix premiers mois de la campagne 2012-13), la collecte est en retrait de 1,9 % par rapport à la même période de l'an passé. Elle « retrouve un profil proche de la moyenne des cinq dernières années », observe le ministère.

La collecte cumulée à la fin de janvier 2013 et corrigée de la matière grasse se situe à 1,2 million de tonnes sous le quota théorique calculé pour la campagne 2012-13, « ce qui laisse présager une forte sous-réalisation », pronostique le ministère.

Le taux de matière grasse relevé au mois de janvier 2013 s'établit à 41,84 g/l, en retrait de 0,58 g/l par rapport au mois de janvier 2012. Calculé en moyenne depuis le début de la campagne 2012-13, il est en retrait de 0,24 g/l par rapport à l'an passé, à 40,90 g/l.

Selon les premières estimations de FranceAgriMer réalisées sur le mois de février 2013, la baisse de la collecte de lait de vache avoisinerait 2,5 % par rapport à février 2012. Cette baisse serait ramenée à 1 % si on prenait en compte le caractère bissextile de l'année 2012, précise le ministère.

Dans l'Union européenne, la situation est très hétérogène d'un pays à l'autre, indique le ministère. « Au Danemark et en Pologne, la collecte reste très dynamique malgré un profil qui semble conduire à un dépassement du quota en fin de campagne. En Allemagne, la production augmente et se rapproche de la référence nationale, grâce notamment à une revalorisation du prix du lait. Au Royaume-Uni, la collecte reste très déprimée. »

_____ 

(1) Agreste Conjoncture, Lait, mars 2013.