« Les éleveurs laitiers doivent pouvoir bénéficier de l’approche responsable adoptée par les distributeurs depuis plusieurs années, ce qui n’a manifestement pas été le cas, ainsi que de la hausse récente des cours. Rien ne peut justifier un tel refus de transparence de la part des transformateurs », explique la FCD vendredi dans un communiqué.

Les enseignes de la FCD « respecteront pour leur part les règles sur les clauses de revoyure prévues par la loi, en cas de variation significative des matières premières, permettant ainsi de s’adapter aux évolutions du marché en cours d’année », ajoute la fédération.

Lire également :

Prix du Lait : la FNPL interpelle les industriels et les distributeurs (15 février 2017)

(1) La Fédération du commerce et de la distribution regroupe la plupart des enseignes de la grande distribution, qu’il s’agisse de la distribution alimentaire ou de la distribution spécialisée. Leclerc et Intermarché n’en font pas partie.