« 10 millions de litres de lait manquent à l'appel », ont alerté lundi les Banques alimentaires.

« 30 % des denrées distribuées par les Banques alimentaires sont du lait et des produits laitiers. En 2014, 10 millions de litres de lait manquent à l'appel », indique leur réseau dans un communiqué du 27 janvier 2014.

« Certains entrepôts des Banques alimentaires connaissant déjà des pénuries ! Les 5.200 associations partenaires du réseau ne peuvent plus distribuer de lait, élément essentiel d'une alimentation variée et équilibrée. Face à une diminution de 90 % de leur approvisionnement en lait, les Banques alimentaires lancent un appel aux dons de lait aux producteurs. »

Dons de lait : « tout le monde va y gagner ! »

« Un nouveau dispositif fiscal pour les dons de lait aux associations caritatives a été validé par les ministres de l'Economie, du Budget et de l'Agriculture. Opérationnel depuis janvier 2014, il permet aux producteurs de lait de bénéficier d'une réduction d'impôts de 60 % de la valeur de leur don. Fortes de cette mesure, les Banques alimentaires en appellent à l'engagement solidaire de toute la filière laitière. »

« Pour bénéficier de ce dispositif, les producteurs doivent notifier leur décision de don à leur laiterie et choisir une association caritative bénéficiaire, avant le 15 février 2014. Ils peuvent choisir les Banques alimentaires comme destinataires de leur don. Premier réseau de distribution de l'aide alimentaire en France avec une part de presque 40 %, elles distribuent plus de 200 millions de repas à près de 890.000 personnes. »

« Les Banques alimentaires sont au coeur d'un réseau de producteurs et de distributeurs. Depuis 30 ans, elles ont forgé avec les producteurs laitiers une relation solide, fiable et efficace au bénéfice d'une solidarité active. Le lait est sans aucun doute le produit de première nécessité dont on ne peut se passer au plan nutritionnel et pourtant les Banques alimentaires sont contraintes aujourd'hui de rationner sa distribution ! Pour répondre aux besoins actuels des bénéficiaires de l'aide alimentaire, elles ont besoin du soutien des producteurs laitiers. »

« 90 % de notre approvisionnement en lait est déficitaire. J'appelle tous les producteurs et acteurs de la filière laitière à soutenir l'ensemble nos concitoyens les plus fragiles en donnant une partie de leur production », déclare Alain Seugé, président du réseau des Banques alimentaires.