L'Association des Laitiers Lactalis Ouest et les trois groupements « historiques » de l'entreprise (les ex-Bridel, Laval et les producteurs Normandie-Perche) envisagent de constituer une organisation de producteurs (OP) unique.

La toute nouvelle Association des Laitiers Lactalis Ouest (Allo), qui regroupe des signataires du contrat Lactalis en Bretagne, fédère. Le 26 mars 2012 à Rennes, elle a rencontré les groupements « historiques » de l'entreprise lavalloise : celui des ex-Bridel, celui de Laval (ex-Besnier) et celui des producteurs laitiers Normandie-Perche (ex-Solano). Ils ont travaillé sur les conditions de leur union au sein d'une OP région Ouest, qui se créerait après la parution du décret « OP ».

Ensemble, les quatre structures revendiquent plus de 3.000 producteurs : 40 pour l'Allo, 300 pour Normandie-Perche, 980 pour Laval et 1.750 pour les ex-Bridel. Dans ce dernier groupement, 70 % des producteurs seraient déjà signataires du contrat proposé par Lactalis.

« Nous sommes favorables à une OP non commerciale, estiment les présidents des groupements. Le contrat est le fonds de commerce du producteur, qui doit rester libre de le céder sans avoir besoin de la signature d'une tierce personne. » Par ailleurs, ils souhaitent que la convention de fonctionnement envoyée par Lactalis à tous ses groupements, au nombre d'une centaine, soit la même pour tous, quelle que soit leur taille.

Enfin, les signataires poursuivent les négociations avec l'industriel pour continuer à faire évoluer le contrat, notamment allonger sa durée à dix ans pour les jeunes installés et les récents investisseurs.

I.L.