Le ministre français de l'Agriculture, Bruno Le Maire, s'est réjoui, lundi, de l'annonce par le commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos, d'un paquet de mesures en faveur du secteur laitier pour la fin de l'année, en soulignant que la partie n'était pas pour autant encore gagnée.

« Ce que nous réclamons depuis des mois prend la forme d'un paquet législatif proposé par le commissaire européen Dacian Ciolos et je m'en réjouis. Cela ne veut pas dire que c'est la fin de tous les efforts. C'est un signal positif », a jugé Bruno Le Maire à son arrivée à une réunion avec ses homologues européens à Bruxelles.

Paris plaide depuis des mois pour une plus grande régulation des marchés agricoles, et de celui du lait en particulier dont les cours s'étaient effondrés l'an dernier.

« Il faut poursuivre dans ce sens pour avoir une meilleure organisation des marchés », a précisé le ministre, soulignant qu'il venait de s'entretenir de ce point avec le commissaire en charge de la Concurrence, Joaquin Almunia.

« Nous en avons longuement discuté et nous sommes tous d'accord pour dire qu'il faut nous engager pour avoir une meilleure organisation des marchés agricoles qui permette de stabiliser les prix et les revenus des producteurs », a-t-il ajouté.

Bruno Le Maire avait déclaré jeudi au Sénat en répondant à une question sur la crise laitière qu'il « présentera lundi au Conseil des ministres européens la proposition française de modification du droit à la concurrence européen qui permettra aux producteurs de définir un indicateur de tendance du marché dans l'interprofession ».

Dacian Ciolos a promis vendredi de préparer d'ici à la fin de l'année un paquet de mesures en faveur du secteur laitier. Compte tenu de l'absence de marge de manoeuvre budgétaire, il s'agira de mesures « à caractère réglementaire », avait-il précisé, en marge d'une conférence d'experts consacrée au secteur laitier à Bruxelles.

Ces mesures seraient définies sur la base des conclusions du groupe d'experts de haut niveau qui se réunit depuis la crise laitière de l'automne de 2009, et qui devraient faire l'objet d'un rapport en juin.

Lire également :

Lait : Lactalis déboutée de son action contre des blocages à venir d'agriculteurs

Lait : le ministère prévoit une sous-réalisation record