Dans un bulletin d’information rapide, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste) estime que la collecte de lait de vache se serait stabilisée en décembre 2015, selon les prévisions hebdomadaires de FranceAgriMer. En novembre, elle restait dynamique, progressant de 2,2 % par rapport au même mois de 2014.

En cumul depuis avril, les livraisons atteignent 16,25 milliards de litres, soit 1 % de plus que lors de la campagne précédente. Elles progressent dans tous les bassins laitiers français, à l’exception du Sud-Ouest (-2,2 %) et de l’Auvergne-Limousin (-0,8 %). La collecte de lait bio poursuit sa croissance en novembre, +8,8 % par rapport à novembre 2014, représentant maintenant 2,3 % des volumes.

Cette progression de la collecte en novembre se traduit par une hausse de la grande majorité des fabrications de produits laitiers. Celles de lait conditionné progressent de 4,8 %, celles de yaourts et desserts lactés frais de 2,9 % et celles de crème de consommation de 4 %. Parmi les fromages, ce sont les pâtes pressées non cuites et les pâtes filées qui tirent le mieux leur épingle du jeu (+6,3 %), suivies par les pâtes molles (+3,7 %).

Certaines fabrications de produits industriels ont, elles aussi, progressé en novembre 2015 par rapport à novembre 2014. Celles de caséines et caséinates bondissent de 21,9 %, celles de poudres grasses de 18 %, et celles de beurre de 8,3 %. « En revanche, les fabrications de poudre de lactosérum et de poudre de babeurre reculent respectivement de 3,3 % et 1,9 % par rapport au même mois de l’année précédente. »

Ailleurs en Europe, les livraisons ont conservé leur dynamisme au dernier trimestre. Elles auraient « progressé de plus de 5 % en octobre et de 3,5 % en novembre par rapport à l’an passé. En novembre 2015, la hausse de la collecte en Irlande atteindrait 48 %, celle des Pays-Bas 14 %, celle de la Belgique 9 % et celle du Danemark 8 % par rapport au mois de novembre 2014. »