« La collecte française peine à se redresser, constate l’Institut de l’élevage (Idele). Après avoir été ralentie au premier trimestre (- 2 % par rapport à 2018), elle avait retrouvé en avril son niveau de 2018, avant de trébucher de nouveau en mai (- 1,6 %), probablement sous l’effet de décalage des vêlages. En juin, le rétablissement semblait en bonne voie, jusqu&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !