Le négoce Comparateuragricole.com disponible sur toute la France

Le négoce agricole en ligne Comparateuragricole.com, testé dans un premier temps sur trois départements, le Loiret, l’Eure-et-Loir et l’Indre-et-Loire, a annoncé le 15 décembre 2016 étendre ses services à toute la France. Comparateuragricole.com est aujourd’hui le seul négoce agricole en ligne accessible à tous les agriculteurs français.

Les offres proposées sur le blé, l’orge, le colza et le maïs sont indexées sur les marchés des matières premières agricoles. Elles donnent un prix au départ de l’exploitation, incluant les commissions et les coûts de transport et proposant directement les critères de qualité et les quantités attendues. Selon Pierre-Antoine Foreau, fondateur de la plateforme, 300 clients ont utilisé les services du négoce en ligne cette année et 20 000 tonnes de céréales ont ainsi été commercialisées.

48 heures pour inventer un objet connecté sur les risques agricoles

Le thème peut surprendre, mais Groupama recourt à tous les moyens pour trouver l’idée qui permettra de prévenir les risques agricoles. Avec le réseau à bas débit Lora, il organise les 17 et 18 janvier 2017, à l’usine IO, à Paris, un hackathon destiné aux développeurs, « start-upers », agriculteurs, ingénieurs, designers… Bref, à tout porteur d’idées susceptible d’inventer, en 48 heures, par équipe de deux à six personnes, une application, un service ou un objet connecté « pour sauver l’exploitation » : pour anticiper les incendies de fourrages, la perturbation des cultures, ou protéger la santé des animaux. À la clé : 5 000 € pour les deux projets les plus prometteurs qui seront accompagnés, par la suite, par Groupama.

Les start-ups entrent au Sima

C’est une première qui colle bien au thème de la prochaine édition du Salon du machinisme agricole « Être agriculteur dans dix ans ». Du 26 février au 2 mars 2017, le Sima accueillera un village start-up réunissant des sociétés « présentant des solutions en phase avec un secteur agricole en pleine mutation ».

Sept ateliers seront organisés par le partenaire La Ferme Digitale afin d’échanger sur les besoins du secteur et les nouvelles propositions connectées. Notamment : « E-commerce, vente directe et agriculture : ces plateformes en devenir qui révolutionnent la distribution agricole », « Les objets connectés : regards croisés sur la face cachée de l’agriculture » ou encore « À consommateurs engagés, producteurs attentionnés : cap sur l’agriculture durable ».

Cette année, avec 256 organisations présentes sur les 3 500 exposants du CES, salon de l’innovation en électronique à Las Vegas, la France s’impose comme la nation numérique européenne de référence.

  1. Financement de la ruralité

    Cocoricauses, la première plateforme de financement participatif d’intérêt général, 100 % réservée à la ruralité, se lance en France le 1er décembre 2016 avec le Groupe Axa comme partenaire fondateur et finance dès son lancement 200 000 € dans la ruralité. Vous pouvez inscrire votre projet sur le site.

  2. Nantes recherche start-ups

    Le village by CA du Crédit Agricole Atlantique Vendée ouvrira ses portes à Nantes, en mars 2017. Son objectif : accueillir 10 start-ups spécialisées, notamment dans les domaines de l’agro-agri et du développement durable. Un appel à candidatures est ouvert jusqu’au 31 janvier 2017.

  3. Expertise comptable et gestion

    SmallBusinessAct.com est un nouveau service numérique d’expertise comptable et de coaching de gestion adressé aux TPE (très petites entreprises) dont de nombreuses sont dans le secteur de l’agriculture. Ce service élaboré en trois ans et testé depuis deux ans par 200 TPE est désormais accessible à tous.

Rosanne Aries et Corinne Le Gall