La plateforme de mutualisation des achats Ouifield sur les rails

InVivo digitalise son activité historique de mutualisation des achats avec la création de la plateforme Ouifield. Le géant coopératif s’apprête à lancer la plateforme digitale d’achats de biens et services proposés par les coopératives à destination des exploitants agricoles. Différente d’une start-up classique, puisqu’émanant d’InVivo, Ouifield ambitionne aussi de participer à l’émergence d’un réseau social d’agriculteurs. « Actuellement en phase de test avec six coopératives pilotes, qui évaluent le meilleur contenu, les meilleures offres et services, Ouifield sera lancé après l’été », précise Emmanuel Delcourt, son directeur général.

Le stockage d’énergie de Sylfen récompensé

Lauréate du prix de l’énergie « Le Monde »-Smart Cities, la start-up Sylfen a mis au point un dispositif permettant de conserver l’électricité produite localement sous forme d’hydrogène, et de la restituer en continu. Créée en 2015 à Grenoble, Sylfen a mis au point sa solution de stockage de l’énergie renouvelable pour répondre au problème de l’intermittence de la production.

Cet été, elle livrera une première unité à titre expérimental. Le système se veut compact et abordable, telle une bonbonne d’un kilogramme d’hydrogène qui peut contenir 40 kWh d’énergie. Elle reviendrait vingt fois moins chère qu’une batterie pour stocker la même quantité d’énergie, précise-t-on du côté de Sylfen. La start-up s’engage par ailleurs à assurer un coût de l’énergie équivalent à celui de l’énergie achetée au réseau national.

Le Bivouac sélectionne cinq start-ups

L’accélérateur de start-ups clermontois « Le Bivouac » a annoncé ce 6 avril 2017, la sélection des cinq startups de son appel à projets « Agritech ». Lancé en février, le concours vise des « jeunes pousses » de l’agriculture connectée.

L’appel à projets Agritech a reçu une vingtaine de dossiers de la France entière. Parmi eux, huit start-ups ont été invitées à participer à un séminaire de sélection, les 29 et 30 mars. Pendant deux jours, elles ont pu rencontrer et échanger avec des représentants de Limagrain, Michelin, Crédit Agricole Centre France, Céréales Vallée et Sigfox. Les cinq start-ups choisies à l’issue du séminaire intégreront d’ici à l’été l’accélérateur « Boost Agritech » du Bivouac.

Les cinq start-ups retenues par le jury sont :

  • Avec Plaisir (Paris) – avec-plaisir.eu : plateforme communautaire web et mobile pour trouver un restaurant sans allergènes.
  • GBA/3Bois (Varennes-sur-Allier) – 3bois.fr : service de distributeur automatique de granulés de bois, en libre-service, 24/24 heures.
  • Piloter sa Ferme (Clermont-Ferrand) – www.pilotersaferme.com : pilotages personnalisés destinés à gérer la volatilité des prix des matières premières.
  • Wezzoo (Paris) – pro.wezzoo.com : plateforme collaborative environnementale en temps réel (météo, pollution, pollens).
  • Yesitis (Clermont-Ferrand) – www.yesitis.fr : traçabilité mondiale permettant la sécurisation des données, du champ à l’assiette.
Hello Tractor : l’Uber des agriculteurs nigériansFondée en 2011, cette start-up a conçu un petit tracteur doté d’une antenne GPS, qui permet de le localiser en temps réel. L’idée est de pouvoir mettre en relation les propriétaires de ce type d’engin avec des agriculteurs qui ont besoin d’un tracteur.
  1. Six projets pour l’incubateur Euralimentaire

    L’incubateur Euralimentaire n’a pas attendu la livraison de son premier bâtiment à la fin du mois d’avril 2017 pour agréer ses six premiers projets. Portés par de jeunes entrepreneurs de la Région des Hauts-de-France, ces six projets forment la première « promo » d’incubés d’Euralimentaire.

  2. Les insectes aiguisent l’appétit des investisseurs

    Après un premier tour de table de 1,2 million d’euros en 2016, le spécialiste de l’élevage d’insectes Entomo Farm lance une nouvelle levée de fonds afin de financer l’aménagement d’un site industriel de 4 000 m² à Libourne (Gironde) affecté à la production et à la transformation d’insectes.

Vincent Gobert et Corinne Le Gall