Squadrone Systems en partenariat avec Groupama et DJI

Le poids lourd français de l’assurance rurale a finalisé le développement de son programme de drones en juillet. Les appareils fabriqués par le leader chinois DJI fonctionneront avec une application mobile fabriquée sur mesure. Le programme de formation sera prodigué par Squadrone Systems. L’objectif du projet, appelé exo.expert, est de disposer d’un outil utile aux experts pour évaluer rapidement et de manière précise les réclamations des agriculteurs. L’application peut notamment créer des cartes sans connexion par internet. Les experts Groupama pourraient alors effectuer des estimations sur le terrain en quelques minutes au lieu de plusieurs jours.

Le fonds d’investissement Capagro rejoint par Isagri

Au terme de sa seconde levée de fonds, la société de gestion Capagro vient de réunir 66 millions d’euros. Société de gestion indépendante, Capagro est née d’un partenariat entre 13 groupes industriels et institutions financières engagés dans le développement des filières agroalimentaires et agro-industrielles. Le Groupe Isagri a annoncé jeudi 19 octobre avoir rejoint ce fond de capital-risque français. Celui-ci atteint aujourd’hui 124 millions d’euros. Réservé à l’agriculture, l’alimentation, la bioénergie et la chimie verte, il devient l’un des premiers en Europe. Ces moyens renforcés devraient permettre d’étendre le nombre de financements, soit une vingtaine à terme. En doublant de taille, Capagro annonce qu’elle pourra désormais investir des montants conséquents, jusqu’à 10 millions d’euros.

Accord de distribution mondial exclusif entre Planet et Farmers Edge

Le canadien spécialisé dans les données et l’image agricole Farmers Edge et le spécialiste californien de l’image satellite Planet conviennent d’un accord commercial. Dans le cadre de ce partenariat, Planet fournit quotidiennement ses services d’imagerie directement aux utilisateurs de Farmers Edge. Les exploitants disposeront de données axées sur les cultures et mises à jour durant toute la saison de pousse, y compris pour la surveillance de l’implantation, la détection des nuisibles et des mauvaises herbes, les questions d’évacuation, les dégâts liés à la grêle, les dommages liés aux herbicides, les déficiences en nutriments, ou encore la prédiction du rendement.

La start-up nantaise 10-Vins a plus de 120 hôtels partenaires

Le service de vin au verre et à la bonne température, via la machine D-Vine, a convaincu plus de 120 hôtels en quelques mois. Lancée en 2012, la start-up nantaise va fêter ses cinq ans à la fin de l’année. Présentée comme le Nespresso du vin, 10-Vins avait d’abord ciblé le marché de la dégustation du vin au verre à domicile auprès du particulier. Mais après quelques interrogations, un incendie cette année chez un partenaire industriel et de bons contacts auprès des professionnels de l’hôtellerie-restauration, 10-Vins a changé sa stratégie pour aller vers le « b-to-b ». Décision a priori payante, puisque 60 hôtels à Paris et autant en Province disposent à présent de la machine D-Vine.

Vincent Gobert