Les ventes ont augmenté en particulier de 6 % aux États-Unis, premier client de longue date de l’Italie, en dépit de la hausse de l’euro, relève le syndicat.

Les ventes ont également fortement augmenté au Royaume Uni (+8 %) et dans une moindre mesure en Allemagne (+3 %).

Surtout les vins mousseux

Mais c’est en Russie où le vin italien, non concerné par les sanctions prises après le conflit en Ukraine, a battu tous les records avec une augmentation des ventes de 47 %.

Les ventes en Chine ont elles progressé de 25 %, mais restent encore relativement limitées par rapport aux exportations de vin français.

Ce sont surtout les vins mousseux, comme le prosecco, qui ont soutenu les exportations italiennes, selon la Coldiretti. Les ventes ont progressé de 15 % en valeur à près de 1,1 milliard d’euros, a précisé le syndicat agricole.

AFP