Lors de son assemblée générale, le 18 juin 2013, l'interprofession laitière (Cniel) a entériné la possibilité de s'ouvrir à d'autres syndicats agricoles. Ses statuts ont été modifiés en ce sens. Le collège des producteurs pourra désormais accueillir la Coordination rurale (CR) et la Confédération paysanne (CP) en son sein.

La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) conservera la majorité absolue lors des votes. « Il y a le fait majoritaire, et il y a aussi le fait privé : le Cniel est une association de droit privé. Elle ouvre ses portes de façon volontaire mais il a été convenu, entre les trois fondateurs (FNPL et industriels privés et coopératifs), que la FNPL serait majoritaire dans son collège en cas de vote », explique Thierry Roquefeuil, président de la FNPL. Si la CR et la CP veulent entrer au Cniel, il faudra qu'elles respectent son fonctionnement. Les discussions sont en cours.

Bernard Teysseire, de la CR, confirme un prochain rendez-vous à ce sujet avec le Cniel. « Nous attendons cette rencontre pour connaître les modalités de notre entrée au Cniel, souligne-t-il. Il faudra que nous puissions nous exprimer de manière démocratique. Si notre vote ne sert à rien, alors ce n'est pas la peine. »

Elsa Casalegno