La loi El Khomri avait taillé un peu trop large, en supprimant le texte de loi fixant l’organisation de la récupération des heures perdues pour cause d’intempéries. Si le cadre peut en être arrêté par un accord collectif d’entreprise ou d’établissement, en l’absence, c’est un décret qui le fixe. Or, ce décret avait été supprimé en août 2016, donnant lieu à...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
40%

Vous avez parcouru 40% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !