Le débat de ce 1er octobre 2019 concerne le plan d’épandage soumis à la commune par Matthieu et Sandrine Rambaud, un couple d’agriculteurs, pour une parcelle de 1,20 hectare. À entendre les conseillers municipaux évoquer le film « Au nom de la terre » dans leurs propos préliminaires, on croit sentir un intérêt fort pour le monde agricole. Pourtant, quelques phrases lancées à la volée...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
8%

Vous avez parcouru 8% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !