Le ministère de l’Agriculture présente, dans un communiqué du 19 juillet 2016, les premiers résultats de la stratégie d’éradication de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP). Cette dernière avait été repérée dans le Sud-Ouest en novembre 2015, entraînant la mise en place d’un programme de lutte.

« Cette stratégie a pour objectif de permettre à la France d’éradiquer durablement l’influenza aviaire et de recouvrer un statut indemne de la maladie, rappelle le ministère de l’Agriculture. Elle se compose de différents volets : une phase de dépeuplement progressif, une phase d’assainissement des exploitations de palmipèdes et un repeuplement dans des conditions de biosécurité maîtrisées. La phase de repeuplement a débuté il y a 2 mois. »

Depuis, un plan de surveillance a été mis en place pour vérifier l’efficacité de ces mesures. Ainsi, le ministère assure que sur 100 exploitations de palmipèdes déjà contrôlées, 99 sont indemnes.

Encore quelques cas isolés

C’est dans un élevage de l’Aveyron que le virus de l’IAHP a été détecté. Par ailleurs, le ministère indique que, dans le cadre de la surveillance clinique renforcée en place dans la filière avicole depuis novembre dernier, un élevage de volailles de la Dordogne s’est aussi révélé positif.

« Ces cas sporadiques s’expliquent par la pression d’infection qui existait dans la zone, note le ministère. Ils justifient pleinement la réalisation des contrôles et l’adoption de mesures de biosécurité strictes sur l’ensemble du territoire national, tel que prévue par l’arrêté du 8 février. »

Un bilan global réalisé sur 1 000 exploitations du Sud-Ouest sera présenté en septembre.