Dans un communiqué publié le 2 novembre 2016, le ministère de l’Agricutlure annonce le versement d’une deuxième avance aux éleveurs dont l’activité a souffert de la gestion de l’influenza aviaire, d’ici à la fin de novembre. Son montant global affiche environ 13 millions d’euros. L’avance représente 20 % de l’indemnisation au titre de la perte de marge brute par animal non produit en raison de l’obligation de dépeuplement et de vide sanitaire.

« Les éleveurs qui ont déjà touché une première avance correspondant à 50 % de l’indemnisation totale percevront automatiquement ce complément, sans aucune démarche », assure le ministère. Ceux qui n’ont pas déposé de demande de première avance ou qui n’ont pas été éligibles en raison du plancher d’aide minimale de 500 € peuvent en déposer une autre avant le 15 novembre pour ce second versement. « Dans ce cas précis, une avance équivalant à 70 % de l’indemnisation à laquelle ils sont éligibles leur sera versée », précise le ministère.

L’instruction en ligne est téléchargeable sur le site du Bulletin officiel du ministère.