Cet événement est organisé par L’Éleveur laitier et La France agricole. Les différents jurys sont constitués d’experts et d’éleveurs.

Neuf Inel d’Or, six mentions spéciales et un prix des éleveurs ont été décernés dans huit catégories : alimentation, santé animale, machinisme, équipements d’élevage, matériel de traite, services, sociétal et prix des lecteurs.

Santé animale

Inel d’Or à Hipra pour Ubac : un vaccin contre les mammites à streptocoque

Ubac est le premier vaccin assurant une protection contre les mammites à streptocoque uberis, responsable de mammites cliniques mais aussi de mammites chroniques.

Près de 10 ans de recherches ont été nécessaires pour trouver les bons antigènes répondant aux différentes souches connues de la bactérie.

L’autre innovation d’Hipra est d’associer différents adjuvants à un immunostimulant, utilisé pour la première fois en santé animale, qui attire et active les cellules (dentritiques) du système immunitaire. La production d’anticorps est ainsi stimulée. Les études présentées montrent que les vaches vaccinées se défendent mieux par rapport à l’infection.

L’incidence des mammites cliniques est réduit ainsi que le nombre de cellules somatiques dans les échantillons de lait positifs à Streptococcus uberis.

L’avis du jury

« C’est incontestablement une innovation importante car nous n’avions pas de vaccins contre ce germe, premier responsable des mammites en élevage. Ce sera un outil de prévention supplémentaire. Le dossier est scientifiquement solide avec des données dans des élevages infectés. »

Santé animale

Mention spéciale à Boehringer pour Bovikalc Dry : un bolus pour diminuer la pression mammaire

Bovikalc Dry est un bolus de sels anioniques qui entraîne une diminution de la production laitière, donc une diminution significative de la pression mammaire après le tarissement de la vache laitière.

Le bien-être de l’animal est amélioré et les pertes de lait sont diminuées, ce qui peut réduire le risque d’infection mammaire. Le bolus s’applique entre 8 et 12 heures avant le tarissement.

L’avis du jury

« Nous avons souhaité signaler ce bolus qui amène une approche bien-être animal à la période du tarissement. Il est démontré un confort amélioré pour les vaches. Cela pourra intéresser les éleveurs qui sont amenés à tarir des animaux avec des niveaux de production encore élevés. C’est aussi une porte d’entrée pour aborder la conduite des vaches taries. »

Machinisme

Inel d’Or à Émily pour V-Cut : un porte-coupe-ficelles et -filets sur la pailleuse

Le système breveté V-Cut permet l’extraction des filets et ficelles sur toutes les pailleuses à turbine Sigma de la marque Emily.

Cette innovation permet de couper mécaniquement les liens de toutes les bottes rondes et carrées et de les extraire facilement. La coupe des liens est réalisée grâce à 2 couteaux actionnés hydrauliquement. Le système de coupe est piloté par l’intermédiaire d’une commande extérieure positionnée sur le côté de la pailleuse. L’utilisateur n’a plus qu’à récupérer les liens après la coupe. Et l’extraction des ficelles et filets est beaucoup plus facile grâce à la position de la coupe sous la botte.

L’avis du jury

« C’est une adaptation simple qui répond aux préoccupations d’aujourd’hui : la sécurité et le confort au travail. L’utilisateur n’a plus besoin de rentrer dans la pailleuse pour couper les liens avec un couteau ou un cutter et l’extraction de ces liens est beaucoup moins pénible. L’ergonomie du système est évidente. Son intérêt est aussi de fonctionner avec des ficelles ou du filet et sur balles rondes et carrées. »

Machinisme

Mention spéciale à SARL DLand pour D10MEL TC : un godet pour la reprise de céréales

Le godet D10MEL TC permet la reprise des concentrés secs et humides stockés en boudin, en vrac ou en cellule, grâce à sa tête de chargement équipée d’une vis.

Il est couplé à l’avant de la cuve et animé hydrauliquement en hauteur, largeur et profondeur à l’aide des manettes du distributeur. Quatre capteurs (en option) assurent une pesée précise au kilo près. Le mélange est réalisé par une vis à double spire qui assure aussi une vidange complète du godet à gauche ou à droite selon les besoins. Le constructeur annonce moins de cinq minutes pour remplir le godet.

L’avis du jury

« Nous avons voulu signaler cet équipement qui facilite la reprise des céréales, notamment celles stockées en boudin. Un godet classique ne le permet pas et obligeait alors à une reprise à la main qui était un frein à ce type de stockage. L’outil simplifie l’utilisation des céréales de l’exploitation pour une meilleure autonomie alimentaire. »

Machinisme

Mention spéciale à Wasserbauer pour Nano Concept : un robot d’alimentation autonome

Le Nano Concept est un robot d’alimentation entièrement autonome qui va lui-même se servir dans les silos couloir et aux tables d’alimentation.

La fraise sectionne à l’endroit où elle se trouve le nombre de centimètres programmés, puis elle se décale automatiquement d’environ un mètre pour sectionner une nouvelle tranche de fourrage, jusqu’à avoir parcouru toute la largeur du silo.

Ensuite, elle revient au début de la largeur, les roues s’avancent automatiquement et repartent de ce point-là. L’ensilage est aspiré et atterrit en chute libre directement dans le bol mélangeur du robot d’alimentation.

L’avis du jury

« L’innovation ici n’est pas le robot d’alimentation lui-même mais la possibilité de l’alimenter directement à partir d’un silo couloir. Ce principe évite la construction d’une cuisine pour stocker les blocs de fourrage. Il ne reste à l’éleveur qu’à débâcher le silo. L’automatisation de l’alimentation des lots d’animaux va donc un peu plus loin que sur les robots existants. »

Alimentation

Inel d’Or à Phibro Animal Health Corporation pour OmniGen : Le complément alimentaire qui réduit les effets du stress thermique

OmniGen est un aliment complémentaire breveté qui aide les vaches laitières et les vaches taries à s’adapter au stress thermique.

Composé de silice, d’argile minérale, de mannane et de glucane (polysaccharides), OmniGen a une action directe sur le système immunitaire. Pendant l’exposition au stress thermique, il atténue la réponse physiologique (l’hyperthermie) et comportementale (baisse de l’ingestion) des vaches tout en restaurant la fonction immune. Les vaches nourries avec OmniGen pendant un stress thermique sont donc moins impactées et produisent plus de lait. Les vaches taries présentent une meilleure involution mammaire et de meilleures performances sur la lactation suivante.

L’avis du jury

« Limiter les effets négatifs du stress thermique est une préoccupation majeure qui prendra de plus en plus d’importance. La démonstration scientifique est suffisamment solide pour valider l’effet de ce complément nutritionnel. L’intérêt économique pour l’éleveur est aussi démontré. Il est également rappelé qu’il y a d’autres stratégies primordiales comme la ventilation et le rafraîchissement du bâtiment, l’accès à l’eau, l’adaptation et le management de la ration. »

Équipement d’élevage

Inel d’Or à Bioret Agri pour Dairy Scratchy : une station de grattage sur les murs

Le Dairy Scratchy est une station de grattage horizontale et/ou verticale. Il protège les angles de murs ou de poteaux dans des endroits stratégiques de l’étable.

Il permet notamment aux vaches de gratter certaines parties du corps difficiles à atteindre par les brosses conventionnelles comme le dessous du cou. La multiplication des points de grattage évite aussi le stress lié à la compétition dominantes/dominées et évitera les blessures occasionnées par le frottement contre le béton et les parties métalliques du bâtiment. Son installation peut se faire dans tous les bâtiments, sans travaux importants et ne nécessite aucune énergie.

L’avis du jury

« C’est une réelle innovation, certes toute simple, mais il fallait y penser. Cela amène du bien-être à l’animal qui risque moins de se blesser sur les angles des murs. C’est sans doute moinsonéreux qu’une brosse rotative et sans consommer d’énergie. Cela pourrait même simplifier les travaux de maçonnerie car il n’y a plus besoin d’arrondir les angles des murs. Il reste à savoir comment cela vieillira dans le bâtiment. »

Équipement d’élevage

Mention spéciale à Lituus pour son collier connecté qui évalue le bien-être

Le collier Lituus est le premier collier connecté capable d’évaluer le confort thermique et le confort lumineux de chaque animal du troupeau en mesurant les paramètres de l’environnement.

La technologie du collier Lituus et les algorithmes permettent de suivre l’activité de l’animal pour anticiper les troubles de santé et détecter les chaleurs, mais aussi de mesurer l’indice THI et la luminosité. Le comptage de jours de pâturage du troupeau à l’année est également réalisé par le collier de manière automatique.

L’avis du jury

« Nous signalons ce collier qui assure un suivi du confort thermique en temps réel et permet de détecter des animaux en stress thermique avec la mesure du THI. La luminosité perçue par des animaux peut aussi avoir un impact sur leur activité et leur production. »

Équipement d’élevage

Mention spéciale à Mazeron pour TT 36 : barrières tout terrain dépliables rapidement

Il s’agit d’un ensemble de barrières articulées autour d’un bâti central fixe de 6 mètres qui permet à une seule personne de fermer une grande longueur (de 6 à 36 mètres) sans effort.

Ce dispositif épouse tous les dénivelés du terrain et des roues permettent un dépliage et un pliage sans jamais avoir à porter les barrières. Il n’y a pas besoin d’ancrage ou de fixations au sol, donc aucune emprise sur le terrain. L’ensemble des barrières se déplace avec un engin de manutention. Il peut servir à canaliser les animaux dans la cour de ferme ou à la pâture ou former un parc.

L’avis du jury

« L’originalité de cette barrière facile à manipuler par une seule personne nous a plu. Son principal intérêt est de s’adapter aux irrégularités du terrain. L’innovation repose sur les articulations qui relient les barrières : un double axe de rotation sur le haut du montant et une coulisse extensible ou rétractable en bas du montant. »

Matériel de traite

Inel d’Or à DeLaval pour Evanza : un faisceau trayeur à cartouches

Le faisceau trayeur Evanza est le premier faisceau à utiliser des cartouches. La cartouche Clover est composée d’une lèvre en silicone pour s’adapter à tous les trayons et réduire les glissements.

Le corps de la cartouche est en élastomère qui lui offre une durée de vie deux fois supérieure aux manchons caoutchouc (12 mois). Le corps de la cartouche reprend le design des manchons Delaval Clover : en forme de trèfle pour une traite plus douce. La cartouche et le tuyau court à lait se fixent au gobelet et au bol de griffe en un quart de tour avec la nouvelle connexion Turn § Milk. Le faisceau Evanza possède aussi la technologie TopFlow qui permet l’extraction du lait par le haut dans le bol de griffe. Cela assure un vide plus stable et une extraction rapide du lait.

L’avis du jury

« Nous avons voulu récompenser ce faisceau trayeur à cartouches qui facilite beaucoup le remplacement des consommables. Cela devrait inciter les éleveurs à mieux respecter les délais d’entretien, un élément important pour la qualité de la traite. En outre, ces cartouches ont une durée de vie double de celles des manchons caoutchouc. Nous avons aussi noté que ce produit est 100 % recyclable et que DeLaval envisage de créer une filière propre à ce recyclage. Les autres arguments sur la qualité de traite liée au TopFlow et à la forme du manchon ne sont pas nouveaux. »

Services

Inel d’Or à Weenat pour Maï’zy : l’outil de pilotage du maïs fourrage

En partenariat avec le groupe de conseil en élevage Seenergi, Weenat propose une application pour piloter la culture du maïs ensilage.

L’outil Maï’zy indique à l’éleveur les fenêtres climatiques favorables au semis, ainsi que les dates prévisionnelles de floraison femelle. Un des points forts de l’application est le calcul prévisionnel de la date optimale de récolte. Le système s’appuie sur les informations remontant de la station météo de l’éleveur, de celles des autres stations implantées sur le secteur, mais aussi d’observations de terrain comme des analyses de matières sèches.

L’avis du jury

« Il existe peu d’outils pour prédire avec précision la date de récolte du maïs ensilage. Or, ce fourrage a une importance majeure en production laitière et une récolte souvent trop tardive compromet sa conservation et sa valorisation par l’animal. Nous apprécions aussi l’information sur les dates de semi favorables en fonction de la température du sol et de la pluviométrie. »

Services

Mention spéciale à Isagri — Promize pour Spotifarm : le pâturage guidé par satellite

Spotifarm est une application qui aide l’éleveur à piloter ses prairies pour une meilleure valorisation du pâturage.

L’éleveur n’a plus à réaliser les mesures de biomasse. Avec les images satellite du réseau européen Sentinel 2, associées aux données météo, Spotifarm calcule la quantité de fourrage disponible sur les différentes parcelles.

Spotifarm se présente sous la forme d’une application accessible sur tout support (smartphone, tablette, ordinateur). L’éleveur définit le nombre d’animaux à faire pâturer, la quantité d’herbe à inclure dans la ration ainsi que les différentes interventions dans les parcelles. Ensuite, l’application Spotifarm lui indique la quantité d’herbe disponible sur chaque paddock, la date idéale de mise à l’herbe, la date de sortie en fonction du chargement en UGB, la date de retour sur un paddock pour le pâturage tournant et la date de fauche pour les parcelles destinées aux stocks.

L’avis du jury

« Isagri nous assure qu’en combinant les images satellite et les données météo locales, son algorithme est capable d’évaluer précisément la biomasse des prairies pour conduire le pâturage. Nous retenons cette réelle innovation mais nous aurions apprécié que le dossier de candidature présente une comparaison entre les résultats de l’application et les relevés à l’herbomètre. »

Sociétal

Inel d’Or à Conseil Élevage 25-90 pour PâturNET : l’outil des artistes en herbe

PâturNET est une application web permettant l’enregistrement et la valorisation d’un calendrier de pâturage. Elle permet d’optimiser la gestion de l’herbe et l’enregistrement des pratiques dans le cadre de démarches de différenciation (AOP, lait de pâturage…). PâturNET est également décliné dans une version mobile : PâturAPP.

PâturNET® a été développé par quatre Entreprises de Conseil Elevage (ECEL) : Conseil Elevage 25-90, Haute-Saône Conseil Elevage, Eva Jura et Cantal Conseil Elevage. L’objectif de cette innovation est de simplifier la saisie d’un calendrier de pâturage en exploitant les avantages des outils numériques (smartphone). Les informations saisies dans l’application permettent le calcul automatique d’indicateurs techniques essentiels pour objectiver les résultats d’une saison de pâturage. L’utilisateur peut, par exemple, évaluer le rendement d’herbe valorisé sur chaque parcelle, positionner la croissance de l’herbe sur son exploitation par rapport à des moyennes locales ou encore estimer la part de l’herbe pâturée dans la ration du troupeau. Cette innovation est diffusée dans une grande partie du territoire français grâce au réseau des ECEL adhérentes à France Conseil Elevage.

L’avis du jury.

« Nous avons voulu saluer cette démarche qui aide les éleveurs à la gestion du pâturage, à mieux valoriser l’herbe dans leur système de production pour gagner en autonomie et réduire les coûts de production. C’est aussi la possibilité de s’inscrire dans des démarches de segmentations, plébiscitées par les consommateurs, qui valorisent la filière lait — AOP, lait de pâturage. »

Sociétal

Inel d’Or à Isagri — Promize pour Spotifarm : le pâturage guidé par satellite

Spotifarm est une application qui aide l’éleveur à piloter ses prairies pour une meilleure valorisation du pâturage.

L’éleveur n’a plus à réaliser les mesures de biomasse. Avec les images satellite du réseau européen Sentinel 2, associées aux données météo, Spotifarm calcule la quantité de fourrage disponible sur les différentes parcelles.

Spotifarm se présente sous la forme d’une application accessible sur tout support (smartphone, tablette, ordinateur). L’éleveur définit le nombre d’animaux à faire pâturer, la quantité d’herbe à inclure dans la ration ainsi que les différentes interventions dans les parcelles. Ensuite, l’application Spotifarm lui indique la quantité d’herbe disponible sur chaque paddock, la date idéale de mise à l’herbe, la date de sortie en fonction du chargement en UGB, la date de retour sur un paddock pour le pâturage tournant et la date de fauche pour les parcelles destinées aux stocks.

L’avis du jury

« Notre système de notation en plusieurs critères (caractère innovant, réponse aux attentes du grand public en termes d’écologie et de bien-être animal, démarche valorisant l’image de l’élevage) a fait ressortir cette innovation, ici encore, en faveur du pâturage. Le calcul de biomasse via images satellites combiné aux données météo permet d’optimiser la pousse de l’herbe et d’augmenter la longévité du temps de pâturage. »

Prix des éleveurs

Inel des éleveurs à Seenergi pour GénoCellules : les CCI à partir du lait de tank

Le groupe Seenergi propose de piloter les concentrations cellulaires individuelles (CCI) des vaches à partir d’un seul échantillon du lait de tank.

Cette innovation, nous la devons à la génomique. À partir du génotypage de chaque vache, on retrouve sa proportion d’ADN dans le lait de tank et connaissant sa part de production dans la cuve, on en déduit sa CCI. Cette technologie brevetée assure une prédiction aussi fiable que la méthode classique, mais sans besoin de prélèvements individuels.

L’offre de Seenergi, appelée GénoCellules, est de 24 analyses par an espacées selon le choix de l’éleveur. Par exemple, si son résultat interprofessionnel l’alerte de quelque chose, il pourra réagir vite en envoyant un échantillon de lait de tank par La Poste. Il doit informer le laboratoire, via une plateforme web, de la quantité de lait dans le tank, du nombre de vaches et de celles qui n’ont pas été traites. Il faut renseigner aussi les productions individuelles. Cela se fera à partir des résultats réels des compteurs ou par une estimation, proposée en fonction du stade et du rang de lactation. Le préalable reste, bien sûr, le génotypage de toutes les vaches.