Si le Cniel (interprofession laitière) a promis un maintien de la paye de lait de septembre pour les éleveurs laitiers, les producteurs de fruits et légumes, de betteraves, de pommes de terre, ceux qui commercialisent en vente directe… n’ont reçu aucun soutien de trésorerie. Les banques et la Région Normandie ont annoncé la mise en place de mesures spécifiques qui concernent tous les agriculteurs de la zone.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !