Depuis un mois, le marché des légumes reste tendu, notamment celui de la tomate pour lequel l’offre est supérieure aux besoins. « Les producteurs de tomates sont dans l’obligation d’écarter une partie de leur production : des centaines de tonnes ont déjà été données et ils doivent se diriger vers la destruction car les réseaux d’associations d’aide alimentaire sont arrivés à...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
38%

Vous avez parcouru 38% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !