Le surcoût par boucle est de 0,75 €. Les outils de lecture de cette boucle (fixes ou mobiles) ne sont pas inclus dans ce montant. Ils sont facultatifs, mais indispensables si l’éleveur veut pouvoir coupler l’identification électronique avec un logiciel de suivi/gestion de troupeau. Or, c’est dans ce couplage que figure la valorisation de cet équipement pour le maillon élevage.

Dans un communiqué du 21 mars, l’APCA rappelle que « le conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV) s’est prononcé favorablement pour la mise en place de la boucle électronique pour les veaux nés à partir du 1er janvier 2018 ». L’arrêté qui doit l’instaurer est en cours de rédaction au ministère de l’Agriculture.

Optimiser les achats de boucles

Ce sont les chambres d’agriculture, via les EDE (établissement de l’élevage), qui seront chargées de sa mise en œuvre. « Par souci d’optimisation, les EDE proposent aux éleveurs qui le souhaitent d’opter dès à présent pour des boucles électroniques afin de minimiser le nombre de boucles conventionnelles non utilisées dans les élevages à la fin de l’année (et donc inutilisables après cette date) », rappelle le communiqué.

L’APCA explique également les avantages qu’elle voit à la démat’ (dématérialisation des passeports pour les bovins et des ASDA, les attestations sanitaires à délivrance anticipée) combinée au bouclage électronique :

  • fiabiliser les données et sécuriser les mouvements d’animaux,
  • mieux maîtriser la situation sanitaire,
  • simplifier et alléger les tâches (notamment administratives),
  • accélérer la transmission des informations entre acteurs et pouvoir en intégrer de nouvelles,
  • lien direct avec les logiciels éleveurs, le cas échéant.

Lire également :

Identification électronique : la Conf’craint des dérives (17 mars 2017)

E.C.
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Retour à la normale sur les routes

Les blocages routiers sont moins nombreux, ce qui autorise des approvisionnements plus réguliers des centrales et des magasins.