Le coefficient de stabilisation de l’ICHN (indemnité compensatoire de handicap naturel), qui détermine le montant définitif perçu par chaque demandeur, augmente d’année en année afin d’assurer la montée en puissance progressive du budget. Pour la campagne de 2016, un arrêté du 18 juillet 2017 fixe ce coefficient à 92,36 %, inférieur de 4 à 5 % à ce qui était attendu.

En 2015, ce coefficient était inférieur à 90 % au lieu des 92 % initialement annoncés.

En l’absence de modification substantielle de son exploitation, chaque bénéficiaire de l’ICHN devrait donc percevoir en 2016 un montant légèrement supérieur à celui de 2015… mais inférieur à ce qui avait été annoncé.

À ce rythme de progression, on peut se demander si l’aide sera bien versée à taux plein en 2017, comme cela avait été initialement annoncé lors de la mise en œuvre de la nouvelle aide revalorisée…

B.L.