La robotique se développe dans tous les secteurs de l’économie et cela n’a pas échappé au Parlement européen. Le jeudi 16 février, il a adopté en session plénière la résolution portée par l’eurodéputée luxembourgeoise Mady Delvaux demandant à la Commission européenne de présenter une proposition de directive sur des règles de droit civil sur la robotique.

Un cadre éthique harmonisé

L’objectif prioritaire est la création d’un cadre éthique harmonisé pour le marché de la robotique. Pour le Symop, syndicat des industries de la robotique, cette résolution va dans le bon sens. Il appelle la Commission à inciter les États membres à créer des Comités nationaux d’éthique de la robotique et de l’intelligence artificielle. Le Symop souhaite aussi assurer une plus grande traçabilité des robots avec, par exemple, une boîte noire et un registre d’immatriculation.

C. Le Gall