Il y a des chantiers en perspective chez les 140 entreprises françaises, espagnoles, luxembourgeoises, polonaises, belges et suisses qui adhèrent au réseau Promodis.

Le projet « Promodis II » va y être progressivement déployé. Il comprend un « contrat de base » qui implique de multiples adaptations.

Cela se verra à l'extérieur du bâtiment avec un soin apporté à la propreté et à l'entretien des abords. Le parc des matériels sera en outre rangé par familles de produits avec une zone spécifique pour les offres commerciales.

La façade du bâtiment recevra une nouvelle signalétique pour accroître la visibilité sur l'identité du concessionnaire, de la marque principale qu'il distribue et de l'enseigne Promodis.

Après avoir franchi l'entrée unique, le visiteur trouvera un accueil facilitant son orientation vers les différents services. Il aura accès à un magasin libre-service dont l'aménagement s'inspire de ce qui se fait dans les grandes surfaces, avec davantage de signalétique, des zones événementielles, des têtes de gondoles et autres comptoirs techniques.

Le contrat de base comporte aussi différents volets sur le stockage des déchets, le magasin technique, l'atelier, la zone de stockage des pièces, l'aire de lavage…

Réflexion collective

Promodis II n'est pas un cahier des charges imposé par l'enseigne. Il résulte d'une réflexion menée depuis 2008 en questionnant les agriculteurs sur leurs attentes. S'en est suivie la mise en place de dix-huit commissions rassemblant des sociétaires mais aussi leurs salariés.Les travaux de ces commissions ont conduit à l'installation de sites de test, puis ils ont été validés lors de la dernière assemblée générale du groupement.

En parallèle à l'aménagement des locaux, la démarche implique une formation des équipes « au client autant qu'au produit », l'amélioration des services étant également au coeur des préoccupations.

Promodis II ouvre aussi la porte à des prestations supplémentaires que pourront apporter les adhérents comme le contrat d'entretien, la création de centres spécialisés en pneus, en vitres ou en dépannage express.

Dans le même temps, l'enseigne va moderniser son site internet, l'un des objectifs étant d'augmenter le volume des ventes en ligne.

Rémy Serai (publié le 4 mai 2012)