Un premier cas de grippe aviaire a été détecté dans un élevage du nord du Lot, à Miers, a annoncé mardi la préfecture dans un communiqué.

« Un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène H5N1 a été identifié le 4 janvier 2016 dans un élevage situé sur la commune de Miers, lit-on dans le communiqué. En conséquence, dans un périmètre de 3 km du foyer contaminé, une zone de protection est mise en place sur les communes de Miers, Alvignac, Padirac, Thégra », a ajouté la préfecture.

Il est précisé de même source qu’une « surveillance renforcée est mise en place sur les communes avoisinantes », dont Gramat, Rocamadour, Vayrac.

La préfecture a aussi établi qu’à ce jour, un total de 66 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène pour les volailles a été détecté dans sept départements du Sud-Ouest. Le premier cas de cette grippe depuis 2007 avait été détecté à la fin de novembre en Dordogne.

Cette maladie est « sous contrôle » et les Français n’ont « aucune inquiétude » à avoir sur ce virus qui ne se transmet pas à l’homme, avait assuré a assuré à la fin de décembre le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.

A télécharger : Arrêté du 5 janvier 2016 déterminant des dispositions de lutte complémentaires contre l’influenza aviaire hautement pathogène

AFP