Un « foyer d’influenza aviaire H5N9 hautement pathogène » a été localisé « dans un élevage de pintades situé sur la commune de Labastide-Gabausse, dans le Tarn », selon un communiqué de la préfecture.

Comme lors des cas précédents, les quelque 6.000 volailles de cet élevage « feront l’objet d’un abattage complet, et les bâtiments seront nettoyés et désinfectés », avec la mise en place d’une « zone de protection de 3 km » et d’une « zone de surveillance » de 10 km, selon la même source.

Cela porte le nombre total des foyers à 77 dans 9 départements. Le dernier avait été recensé le 15 mars 2016 dans les Landes, a-t-on précisé au ministère de l’Agriculture.

Ce nouveau foyer est identifié au lendemain de la mise en place du vide sanitaire dans les élevages de palmipèdes de 18 départements du Sud-Ouest, une mesure inédite en France décidée en janvier par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie.

Il s’agit du premier cas localisé dans le Tarn, mais ce département faisait déjà partie de la zone de restriction où le vide sanitaire s’applique.

Depuis le 18 janvier 2016, la mise en place de canetons d’un jour est interdite et les élevages se sont ainsi progressivement vidés au cours des derniers mois. Le 18 avril était la date limite de confinement des animaux, qui doivent ensuite être abattus au plus tard le 2 mai 2016.

AFP