Les dispositions supplémentaires concernent en particulier quatre points sur lesquels l’arrêté apporte des précisions :

  • L’obligation de contrôles dans les exploitations de reproducteurs « afin de s’assurer le respect des mesures de biosécurité », elles-mêmes définies dans l’arrêté ;
  • L’arrêté précise les conditions de dépistage virologique avant mouvement des palmipèdes entre le 15 novembre et le 15 janvier de chaque année ou pour les exploitations situées en risque modéré ou élevé vis-à-vis de l’IAHP. Les prélèvements doivent être réalisés sur 20 oiseaux (contre 60 précédemment) moins de 10 jours avant le déplacement ;
  • L’obligation de déclaration des sorties d’animaux en fin de bande ;
  • Les modalités de gestion des lisiers.