L’est de la France n’est pas à l’abri du virus H5N8. De nouveaux cas de grippe aviaire ont été détectés sur des oies cendrées, un héron et plusieurs cygnes, dans la Dombes, mardi. Une zone de contrôle temporaire a été instaurée sur l’ensemble des communes de la Dombes, a annoncé la préfecture de l’Ain.

Une première zone, plus limitée, avait été mise en place à la mi-janvier après un premier cas d’influenza aviaire H5N8 sur deux cygnes retrouvés morts dans un étang d’une commune de la Dombes. Depuis le 1er février, de nouveaux cas ont été détectés sur cinq autres communes de cette zone humide « qui se caractérise donc actuellement par une présence significative de la pathologie dans l’avifaune », selon la préfecture.

La Chalosse touchée

Dans le Sud-Ouest, la zone d’abattage préventif des palmipèdes a été étendue à 54 nouvelles communes par le ministère de l’Agriculture, selon un arrêté paru mardi au Journal officiel. La zone de la Chalosse, dans laquelle se concentrent de nombreux élevages de palmipèdes, est désormais largement englobée dans ce périmètre.

La plupart des nouvelles communes se situent dans les Landes, qui devient le département le plus touché (+39, à 146 communes touchées), devant le Gers (+12, à 143 communes touchées) et les Pyrénées-Atlantiques (+3, à 81 communes touchées). En revanche, le nombre de communes concernées par l’abattage préventif est resté stable dans les Hautes-Pyrénées (40 communes) et la Haute-Garonne (5 communes).

Au 8 février, 224 foyers dans les élevages et 21 cas dans la faune sauvage ont été notifiés.

E.C. avec AFP