Pour cela, un arrêté du 10 juillet 2017 sur l’ajustement des mesures de biosécurité a été publié ce 13 juillet 2017 au Journal officiel. Il « renforce le principe d’obligation de résultat, en confiant aux professionnels la responsabilité d’élaborer des cahiers des charges ou des guides relatifs à la biosécurité, rappelle le ministère. Ces documents validés officiellement après évaluation scientifique, devront prendre en considération les spécificités de chacune des filières afin d’être appliqués concrètement par tous les producteurs. »

Nouvelles exigences

En particulier, il introduit de nouvelles exigences de biosécurité relatives au dépistage dans les élevages reproducteurs, à la gestion de la circulation des véhicules au sein des exploitations ou encore des conditions de protection de l’alimentation des volailles vis-à-vis des oiseaux sauvages pour les élevages de plein air ou la gestion des déjections.

Les mesures entreront en vigueur le 1er septembre 2017. Elles concerneront l’ensemble de la filière : les éleveurs mais également l’ensemble des intervenants en élevage.

E.C.